Ségolène Royal sur Cattenom : une annonce prématurée et incompréhensible

Classé dans : Communiqués | 0

Le Front National de Moselle juge inacceptable et incompréhensible l’annonce faite en catimini et sans concertation de la Ministre de l’écologie et du développement durable au sujet de la fermeture prioritaire de Cattenom.

Il n’est pas admissible que la politique énergétique de la France, notamment en matière de production d’électricité, se définisse en fonction des pressions exercées par des pays voisins.
Une telle annonce sans consultation des élus et collectivités locales, sans consultation des producteurs d’énergie et syndicats de cette centrale et alors même qu’aucun projet de transition énergétique viable n’a été envisagé est tout à fait incompréhensible.

Précisons que la centrale a été jugée « sûre » et « robuste » après les différents stress-tests et inspections réalisés et que le site est multi certifié sur différents référentiels ISO notamment concernant le respect de l’environnement.

Nous ajouterons que dans un territoire mosellan déjà fortement impacté par les politiques désastreuses en matière d’emploi menées par différents gouvernements nous ne pouvons pas nous permettre de faire planer un doute sur la pérennité des centaines d’emplois de ce site.
La centrale nucléaire de Cattenom emploie en effet plus de 1200 personnes et jusqu’à 2200 lors des contrôles décennaux. Ceci sans compter les centaines d’entreprises sous-traitantes dans le domaine du nucléaire situées dans notre région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine.

Ne privons pas la France de la production d’énergie et des emplois liés à la 7ème centrale au monde et la 2ème de France. Cette fermeture, en plus des coûts très importants qui seraient engendrés pour nos concitoyens, serait un véritable gâchis pour notre département et un nouveau coup dur assené à l’indépendance énergétique de notre pays.

Kevin Pfeffer

Kévin Pfeffer
Secrétaire départemental du Front National de Moselle
Conseiller régional d’Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Print this page