Reprise d’Ascométal, une mauvaise nouvelle de plus pour l’emploi

Nous apprenons ce matin que le tribunal de grande instance de Strasbourg a choisi le groupe germano-suisse Schmolz-et-Bickenbach pour la reprise d’Ascométal dont le siège est situé à Hagondange.

C’est un fleuron de l’industrie française de plus qui passe sous pavillon étranger, mais c’est aussi une mauvaise nouvelle en matière de préservation de l’emploi.

En effet, cette offre condamne à court terme deux sites : celui d’Ascoval dans le Nord avec ses 299 emplois et celui de Hagondange et ses 150 emplois -intérimaires compris- d’ici 2019. Les activités de laminage et de parachèvement du site de Hagondange seraient alors transférées à 300 km en Allemagne à Siegen.

Le Front National de Moselle renouvelle son soutien aux salariés dont l’emploi est menacé.
C’est en changeant les règles du jeu au niveau européen que nous pourrons résoudre ces problèmes d’emploi et reconstruire notre tissu industriel français.
Les élections européennes de 2019 seront le moment de la confrontation de deux grands
projets d’avenir
 :
– celui du mondialisme exacerbé et du libre-échange total voulu par l’Union Européenne et soutenu par Emmanuel Macron -dont nous constatons chaque jour les dégâts sur l’emploi et l’industrie;
– et le projet du Front National, pour un protectionnisme intelligent au service de l’emploi des Français et pour une coopération entre des nations libres et souveraines. Solutions déjà mises en œuvre avec succès dans d’autres grands pays du monde dont les Etats-Unis et la Chine.

Kévin PFEFFER,
Conseiller régional du Grand Est
Secrétaire départemental du Front National de Moselle

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Print this page