100 à 200 signalements de radicalisation en Moselle depuis la plateforme « Stop Djihadisme »

Le nombre de personnes signalées pour radicalisation est en forte augmentation, notamment en Moselle. Il y a eu 100 à 200 signalements en provenance du département, contre 36 signalements en juin 2015. Il ne s’agit pas de djihadistes avérés mais de personnes signalées, avant vérification.

Après le signalement, quand la radicalisation est avérée, il faut aider les familles qui sont souvent démunies. L’une des réponses, c’est l’ouverte récente de centres, pour aider les jeunes concernés à sortir du processus de radicalisation. En Moselle, on sait aussi qu’avec l’état d’urgence, 4 mineurs sont sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire, 5 personnes sont assignées à résidence et qu’il y a eu 31 perquisitions administratives.

Article complet à lire sur : France Bleu Lorraine Nord

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Print this page